Publié : Le 20/02/2019 à 19:15:25

Yumbi, la CENI se prépare pour les législatives


La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a entamé les préparatifs de l’organisation des élections législatives nationales et provinciales dans les circonscriptions de Beni et de Butembo, dans la province du Nord-Kivu et de Yumbi, dans la province de Mai Ndombe. Les deux premières entités n’avaient pas voté en décembre 2018 à cause de l’épidémie d’Ebola et de l’activisme des groupes armés, selon les explications des autorités congolaises. A Yumbi, des violences à caractère communautaire avaient fait au moins 800 morts. Le bâtiment ainsi que les matériels de la CENI avaient été incendiés. Aujourd’hui, la centrale électorale se prépare et tient à organiser ces élections le 31 mars 2019.


Une équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a séjourné Yumbi pour évaluer les défis sécuritaires et logistiques en perspective de l’organisation des législatives nationales et provinciales le 31 mars, soit environ quatre mois après les violences.

Première tâche : Se rassurer que les conditions sécuritaires sont remplies dans cette zone désormais gérée par un Colonel des Forces armées de la RDC (FARDC) qui fait office d’administrateur du Territoire.
Ici, le peu de personnes qui sont restées dans la cité après les violences de décembre, craignent l’éventualité d’une autre attaque malgré le dispositif renforcé de l’Armée, de la Police et la présence des casques bleus de la MONUSCO, la mission onusienne.
L’autre inconnu est le retour de la population.

Et d’après le porte-parole de la MONUSCO, la situation de déplacement risque de durer en raison de l’ampleur de la destruction dans la zone, la perte des biens et moyens de subsistance des populations, et l’absence des services de l’Etat.
Sur le plan des ressources humaines, après la destruction du bâtiment et des matériels de la centrale électorale, le personnel de la CENI devra également être reconstitué.

Ainsi, cette mission a procédé à l’identification et à la confirmation des disponibilités des agents électoraux temporaires retenus avant le report des scrutins du 30 décembre 2018. Un rapport a été soumis au bureau de la CENI pour décision finale.

Facebook share

Restez Connecté