Publié : Le 18/12/2017 à 9:18:49

Kinshasa : Le congolais poignardé par un ressortissant chinois n’est pas mort

Le congolais poignardé par un ressortissant chinois au Marché Central de Kinshasa n’est pas mort. Contrairement aux rumeurs qui ont circulé dans la ville. La police a livré le bilan définitif de cet incident qui a eu lieu ce vendredi 15 décembre 2017.

«Le Chinois Nan Nang des Établissements Chauang Yuan, au Marché central, a blessé grièvement, à l’aide d’un couteau, Monsieur Kasake Miulenga, présentement interné à l’Hôpital Général Provincial de Référence de Kinshasa, ex-Mama Yemo, ensemble avec Monsieur Esala Ekembele, 39 ans, blessé à l’épaule gauche et qui réside sur l’avenue Ngankwele 83, dans la commune de Kimbanseke. Le Chinois, quant à lui, est hospitalisé au centre de santé DIAP, sur Luvinga et avenue Des Écoles, avec un autre Congolais, monsieur Dieumerci Bakoka, âgé de 25 ans, domicilié dans la commune de Ngaba. Bilan général : un Chinois et trois Congolais blessés.

Cet incident avait provoqué une tension vive entre les communautés congolaise et chinoise avant que la Police n’intervienne.
Sur l’avenue Luambo, deux véhicules ont été détruits dont une a été incendiée. Une autre voiture a été pillée sur l’avenue Rwakadingi.

Ce qui s’est passé, d’après la police.

« Le chinois parle un peu lingala. Il a fait longtemps ici. Chaque fois qu’il circulait, il était moqué. Il était stigmatisé. Il subissait des insultes et il était souvent bousculé. Aujourd’hui, il était agressif. Quand on l’a bousculé, il a sorti un couteau et a poignardé le congolais. C’est une infraction de droit commun. Un véhicule des chinois a été incendié par la suite. La Police est ensuite intervenue. Nous sommes là pour sécuriser tout le monde. J’appelle au calme », a dit à VoxCongo, le Général Sylvano Kasongo, Commissaire provincial Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa.

Le N°1 de la Police à Kinshasa affirmait aussi que l’auteur du coup de couteau sera déféré au Parquet.
« Il sera transféré au Parquet pour qu’il subisse la rigueur de la loi. Le Congolais est blessé. Il est à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa. La loi est claire et impersonnelle pour les congolais et pour les étrangers », a-t-il ajouté.

Facebook share

Restez Connecté